-L’observatrice –

Musique des Sphères -3 mai 2018

– La Forêt est un grand Être, donneur de fraîcheur, de verdure, d’ancrage en Terre, par les racines qui parcourent son sol, et en Ciel, par les branches qui s’y étirent, par les tiges, par les fleurs. La Forêt que j’ai peinte, ce mois de mai 2018 et d’autres fois encore, m’apaise, me relie à mon Energie.
Ainsi en a-t-il été, ce matin du 5 août 2018.
A la fraîche, je me promène en son Royaume quand, soudain, je vois le beau Chêne ! En ce même instant,  j’ « entends », au profond de moi, la différence entre Signe Solaire et Ascendant. Je ressens la beauté particulière de Chêne dans l’Immensité de la Forêt et cette beauté se révèle parce que vibraient tout autour de lui les autres arbres, le Ciel, la végétation, la Terre.
Ce chêne est né là pour apporter sa note, afin que l’harmonie de la Forêt soit.
Alors, je ressens ce chêne dans l’Immensité de la Forêt comme je ressens ma Lionne-Sagittaire dans l’Océan du Soleil-Lion !!!
Car, prise au jeu de la réflexion liée au travail astrologique offert par Michka  dans ses cercles astro dont celui de la Maison 1, auquel je participe actuellement, est revenue à mon Esprit l’idée de la mécanique de notre naissance, mécanique de la Vie humaine.

photo web – Âme lancée sur Terre

Juste en l’instant où notre Âme décide de sa plongée dans l’Océan de la Vie  tout est Joie …. puis …. l’être en formation oublie en le ventre maternel … et/ou assurément en le quittant,  le contenu de sa maison XII astrale. « La Maison XII astrologique nous révèle ce que nous apportons avant de venir au monde. Dans la Maison XII, nous sommes face à notre choix d’âme, à notre désir initial d’incarnation par le biais de l’inconscient et la profondeur de la psyché, le début de notre chemin sur terre et le retour incessant à ce repère parfois confrontant quand on lui résiste. »Michka. L’être a fermé sa Conscience à toutes ses mémoires antérieures qui pourtant lui ont été données comme boussoles et orientent astrologiquement sa vie ici-bas, dès son amerrissage.

Ainsi, Conscience éteinte de son passé d’Au-delà, ma petite fille s’est aperçu, plus ou moins abruptement, de la matérialité de sa Vie et de son manque de douceur … elle, petite Lionne au cœur immense, a recouvert son Soleil léonin de l’énergie humaine, « Ascendant Sagittaire »  avec laquelle elle était appelée par la loi des Etoiles, à manifester le message divin de son Soleil Lion.
Ce jour je sais que tu as eu, Ô Sagittaire bien-Aimé, des a-priori, très précis, sur la façon dont une Lionne doit se comporter  et, astralement le Ciel  a su t’entourer d’aides efficaces pour que soient respectées  les règles qu’imposent tes interdits, règles du très lointain passé qu’Âme souhaitait transformer …..
Comme pour tout un chacun,  pour chère Lionne ascendant Sagittaire que je vibre, tout a été bien organisé avant ma descente ici-bas. En Vierge, mes chers Vénus et Mars ont joué copies conformes des rôles que les miroirs parentaux de petite Lionne leur offraient à imiter, sans parler de tous les autres astres complices de mon thème et les miroirs que Terre leur trouvait en modèle.
Ah chère Âme quel choix parfait pour le travail que tu voulais que l’on mène ici-bas.
Petite fille de mon souvenir a, très tôt, fini de jouer les fofolles pour s’atteler à cette lourde tâche avec son ego si réactif, si feu !!!

A la vue de Chêne dans la Forêt  s’est manifestée cette évidence : après 72 années, la Conscience de mes mémoires antérieures, du contenu de ma Maison XII, est ré-ouverte et je la ressens plus que jamais étroitement corrélée à mes peintures.

Dès mon retour de promenade, je parcours ma galerie.
Parmi toutes mes créations, c’est « Normes-Feu/ Phare Lumière » qui m’appelle.
Je m’émerveille de son retour vers moi !

Ce retour m’amène à refaire le parcours de ces temps cancer et de leurs folies médicamenteuses. Ces temps furent aussi, étrangement, libératoires car la panoplie allopathe : « chimio, ablation, rayons » a su casser le mur de béton en lequel mon monde émotionnel avait muté mon corps éthérique.
Je replonge dans la lecture de mes écrits d’alors concernant cette peinture, en les pages 75 à 79  de mon livre :  « Cancer Libérateur ». 
Elle me ramène en  ce monde si lointain et pourtant si proche  dont mon corps se souvient. Les douleurs se re-manifestent autour de ma cicatrice et en mon cœur.
Combien je compatis Ô Mon Corps pour ces parties de toi  r-échappées de ma guerre qui ont si lourdement souffert.
En haut du phare, j’ai peiné pour diffuser sa lumière, parce que chaque coup de pinceau de peinture blanche absorbait la couleur bleue de masque harmonie et que le sentiment  qui vibrait en moi était qu’à trop exalter phare je détruisais Harmonie. J’ai abruptement arrêté peinture. J’avais beau la sentir inachevée, je ne pouvais aller au-delà sans détruire ce masque d’Harmonie que j’avais eu tant de mal à conquérir. En vérité, harmonie que je plaquais sur mon visage, pouvait choir sous le choc de la moindre émotion dérangeante … Pourtant c’est son masque que j’ai préféré à Lumière de Phare !!!

Voilà, je viens de, doucement, digérer ce passé qui se ré-offrait à moi …
J’ai  franchi le portail du Lion ce 8 août 2018 …
Et j’ai enfin « entendu » les raisons du retour de peinture …

Il est une replongée en 2006, une remontée du temps, de douze années en arrière, d’un cycle jupitérien complet. Je suis consciente qu’il m’amène sur la route de mon Maître-Ascendant-Sagittaire qui, comme il le fit en 2006, vaque actuellement, en ma maison XII astrale,
et là, ce jour il me dit que les temps sont changés
et je l' »entends » parfaitement
Voici que je vois clairement  :

– Phare est chêne !
– Phare est Lion-Ascendant Sagittaire !
– Phare éclaire mes ombres et me guide vers l’Océan Lumière.
– Phare si lumineux m’incite à transformer à jamais la lourdeur de ma nuit, à dépasser les masques de ma divine comédie jusqu’à celui d’Harmonie.

                 L’Observatrice – 9 juillet 2018

Je sais, ce jour, qu’Harmonie ne saurait naître du forcing,
je sais, qu’Harmonie naît du lâcher-prise
je sais,  qu’Harmonie rayonne au diapason de Lumière de Phare, simplement lorsque ego quitte l’espace réactif, lorsque ego devient « l’Observatrice ».
« l’Observatrice » est le dernier tableau né sous pinceau ce 9 juillet 2018.
Je laisse en pensée « l’Observatrice » descendre se poser, en lieu et place de masque bleu sur tableau « Phare-Lumière ».
Les losanges, les triangles, le grand carré, toutes les figures géométriques qui l’encadrent soutiennent harmonieusement moi-« l’observatrice », celle qui a quitté l’espace réactif et observe chaque expérience qui vient à elle et apprend avec lesquelles elle résonne ….
Les points de Lumière blanche, tous mes points de Conscience, l’éclairent.
Masque « L’Observatrice » se positionne au premier plan dans ma Vie, mes Féminin et Masculin enveloppés tous deux de Sagesse, d’Amour, de Patience, d’Ecoute  lui ont cédé cette place.
De temps en temps, l’Harmonie semble s’effacer pour laisser quelques vieux pleurs, quelques tristesses de l’un ou de l’autre, quelques colères non exprimées en leur temps, se libérer. Puis Paix et Harmonie retrouvent leur place. Silence … Douceur … Vie !

Je sais que phare est.
Je sais que Je Suis
Je sais que je n’ai plus à ,attendre que l’autre me guide en Ciel… Je suis en lien Conscient avec les Êtres du Ciel.

Echelle de soi vers Soi- 2012-07-07

En 2006 j’avais déjà reçu avec « Phare Lumière » leur premier message de cette liaison de moi avec Moi, mais pseudo-harmonie en avait absorbé grande part des effets …

De l’autre côté du Hublot- 2012-08-26

.
En 2012, exactement en mi-parcours de ce cycle Jupitérien, j’ai rencontré un second message peinture fort.

« Echelle de Soi vers soi », me montre  en bas du tableau, en ma goélette, une échelle qui me relie à mon vaisseau spatial auquel je peux accéder quand je le désire.
Deux mois plus tard, Messager Peinture insiste en me montrant que je suis montée à bord de mon  vaisseau et que du hublot j’ai pu voir ma goélette.

Pourtant je n’ai su franchir le pas de ma défiance, de ma non confiance en moi.
Cette année 2012, j’ai quêté abusivement l’avis, l’intercession d’autre humain que je voulais croire compétent, plus compétent que moi pour « me » relier à l’Au-delà.
Le mur de béton de mon corps éthérique persistait. Rien d’étonnant que ces temps-là aient vu le retour de Carcinome.
Je l’ai accueilli, lui et ses folies connues de mon corps, de moi
… et …
je l’ai quitté en Conscience en 2015, lui et ses folies de mon corps, de moi,
parce qu’enfin je savais reconstruire Lumière de Phare, devenir le Phare que je Suis.

« The » – 22 juin 2018

Ce 11 août 2018, Je-je sais en Conscience le Phare que Je Suis.
Une seconde peinture née le 22 juin 2018, attendait patiemment ce jour de ma reconnaissance.
Voilà, je parle de « The »
de mon Âme reconnue,
de mon « vaisseau » reconnu,
de Moi
et de ce grand Être indéfini qui se manifeste en ma nouvelle Conscience.
Il m’a soufflé son nom : « The »
J’ai cherché son sens.
Il est « Le, La, Les » … asexué, Neutre
Il se manifeste dans sa « matérialité » incomplète, en sa Vibration.
Il m’ouvre la porte à un nouveau voyage
Le nouveau voyage de 12 années que Jupiter Maître de mon Ascendant m’invite à entreprendre avec mon Soleil Lion.
Il est éclaireur de mon chemin … et je suis Consciente et Ouverte à sa Présence.
Merci ! Merci ! Merci !

____________________________________________________________________________________________________________________________

 « tavag » peut offrir ses ressentis et/ou retrouver « mavag » sur :
https://www.facebook.com/AnnieViton


Si  « tavag »  choisit de diffuser ses textes, ses images sur internet,
qu’elle n’oublie pas d’en indiquer la source
ce sera sa façon de remercier « mavag » pour ses 
embruns qu’elle laisse aller à portée du vent.

 

.

Share This