Banniere

                                                                      

21 juin 2017, 17h17

Sacré Solstice

Je suis née en une époque où, autour de moi, des Femmes soumises, Femmes rebelles silencieuses, peureuses, ne pouvaient, ne savaient être reconnues que par la maladie … c'était leur possible "dire" ce qu’elles avaient si "mal à di-r-e" !
Et je me suis mise à jouer de ce moyen pour parler. Ma rébellion manifestée en mots était mal ou n’était pas écoutée. J’ai lancée dans ma vie ici-bas, l’offensive maladie, très tôt et très loin, le modèle maternel m’y aidait beaucoup.

Qui en moi a amené l’opération : des amygdales, de l’appendicite, les fractures des tibia et péroné, pour que moi-enfant, moi-ado se fasse entendre et pourtant ne trouve jamais l’écoute, et réintègre sitôt la convalescence achevée l’obéissance à l’autre, la soumission à la loi machiste … ?
Qui en moi a repris le flambeau  en ma 46ième année en fracturant carrément rocher et pariétal droit pour qu’enfin s’ouvre assez grand le Ciel et que j’entrevois sa Lumière ?
Qui en moi, encore insatisfait, dès mes 59 ans, a, en fanfare, ouvert les vannes folie en ce côté droit de mon corps déjà largement tatoué à 2, 9,13,46 ans, en laissant se répandre Carcinome Lobulaire Infiltrant, en autorisant chirurgien à ôter ce sein que l’on ne pouvait plus voir ( !) et au summum de mon mal-à-dire, qui était -j’en suis aujourd’hui convaincue- pour mon compte personnel, un mal à m’entendre, a vu les chimio, les rayons, les hormones faire gémir ma peau, mes vaisseaux, mais n’a eu de cesse encore de souffrir et en a ajouté une dose pour ma 66ième année avec des métastases carcimoniennes que stoppèrent les mêmes moyens agressifs en doses plus fortes encore ?

2017,  le flambeau,  enfin, est remarqué et peut arrêter ses démonstrations :
Je suis allée au bout de la quête d’approbation.
Je suis allée jusqu’à l’ouverture de Ce Ciel.
Je suis allée au bout des souffrances pour ce corps, sur ma Croix.
Je suis allée jusqu’à l’achèvement de ma surdité, de mon aveuglement à Me Voir, à Me reconnaître, Moi Multidimensionnelle.

Quelques jours avant que le Solstice de cet été 2017 ne vienne, j’ai abusé de mouvements, sans respect pour mon bassin physique, et ils ont créé douleur en ce même lieu où en 2012 s’installaient des métastases… 
Ce matin, à l'heure du Solstice, juste en l'instant où d’aucuns s'apprêtaient à la méditation mondiale pour fêter Soleil, méditation de belle qualité spirituelle, indéniablement, à laquelle je ne savais toujours pas si je participerais, qui aurait dû m’amener à vibrer en chœur en une messe solennelle vibrationnelle, la réponse négative a été d'une grande clarté. 
Cette messe ne devait pas être mienne …
Ce fût une sacrée réponse négative.
Elle fût panique !
Car, la panique m’a prise, juste à cette heure où je devais m'engager, au ressenti de la douleur dans ma hanche droite qui diffusait sans retenue du pied droit à l'épaule droite, y compris jusqu'à l'auriculaire de la main droite.
Eclatement !
"Et si Carcinome chantait là, en cette douleur, son retour?" me souffle mental en folie !!!
Alors, le Trafalgar de la peur s’est mis en œuvre : "je ne me soignerai pas ! Je me laisserai mourir ! Au diable si je n’ai pas fini mon œuvre d’Âme, ma tâche divine ! Je saurai devenir mauvaise élève. Je le suis là !"
Soudain, comme dans n’importe quel Ciel d’Orage, si on le cherche au plus profond de soi, s’est ouvert le Ciel. Là-bas au fonds, juste un entrebâillement, où j’ai su appeler Maître Saint-Germain et sa Flamme Violette pour transmuter ma Peur-Ombre en Lumière, Lumière, Lumière !
J'ai cru appeler en vain ! La paniquée n'osait croire en elle... Pourtant, le sommeil est venu, et au réveil la clarté a commencé à poindre, jusqu'à ce que ce texte vienne se poser ici.

La mauvaise élève n’est plus.
L’élève de ma Vie n’est, n'a jamais été, ni bonne ni mauvaise… elle a été élève ... elle a expérimenté la vie. Elle a éprouvé la souffrance en son corps. Elle a demandé, depuis le mois de février 2015, pardon à ce corps, l’a réitéré souvent, le réitère encore ce jour ce pardon et rend grâce d’être entendue par son Corps. Elle a été au bout de cette expérience et a intégré tout ce que ... j’avais à intégrer pour Être moi-créatrice de ma Vie.

"Coucou, c’est Moi !" coucou je suis là
"Coucou, Je suis là !"
Belle peinture de Moi née sous pinceau ce 5 juin 2017, ces deux titres Te vont à ravir.
Je Te rejoins,
je T'entends,
je fête ce Solstice dans la danse, la Gaité, la Paix retrouvées,
je suis Confiance, Conscience, Amour Inconditionnel,
je vibre Patience, Pureté, Présence, Passion, Puissance,
je suis Liberté,
je suis Silence,
je suis Un avec la Terre entière, et toutes ses cellules
sous le Soleil de ce Solstice lumineux,
Lumière éclairage de moi, de ma Vie, de La Vie, de Gaïa

Toutes mes peurs de la nuit, mes peurs d’enfance, d’adolescence, d’adulte se vautraient sur mes hanches depuis quelques temps, peurs sublimées ce jour de Solstice par Flamme Violette et rayons solaires pour que je Sois.

triangle intégration

Le chemin s’était tracé
au milieux de ronces de peurs
en 2012.
Dame Nature se collait comme un poster sur ma Peau.
En moi alors se créait le vide,
pour qu'y descende l’Energie de l’Au-delà

Aujourd’hui Nature est en moi et je suis en elle
comme mavag est à l’océan et tout l’océan est en mavag , 
et la Vie se reflète en Toi/moi, en tous mes sens, de mes yeux à ma bouche, de mon nez à mes oreilles et à ma peau !

mavag

1° juin 2017

Pénélope a attendu de longues années le retour d'Ulysse. 
Comme elle, jours et nuits, j'ai fait, j'ai défait ma tapisserie en attente d'un tel retour.
J'ai créé mes points. D'abord, ils furent points de croix, points de souffrance, points d'injustice, points de faute de l'autre, points de jugement, points de malheur de soi ... jusqu'au jour où Cancer et chimio associés ont si puissamment oeuvré que de point de croix je n'ai plus souhaité user, et que de mal-habile en mal-adresse je suis entrée dans la confection d'un nouveau point, d'un point d'Amour jusqu'à atteindre le point d'Amour Inconditionnel ...
Aujourd'hui, mon Être chemine relié, équilibré en ses parties féminin et masculin mais si je sais Ulysse revenu, ma tapisserie n'est pas tout à fait achevée ...  
Ainsi, ce mois de mai 2017, se sont manifestés, se sont entrechoqués, en moi, de vieux regards, de vieux comportements sur et en ma vie. Le vieux point que je croyais transmuté, celui abandonné en conscience en ces années 2005 lors du premier cancer, celui qui vibrait au diapason de l'écartèlement de moi ... de la mise en croix de moi par cher ego ... du mal équilibre "matériel et spirituel" en moi, revenait-il sous aiguille ?
La panique n'est plus ma réponse. 
Néanmoins, jusqu’à ces jours qui sont, Ego a pu installer en moi un mal-être, un brouillard qui a gêné ma couture. Je me suis mise à hoqueter mon point d'Amour, l'unique point libérateur. Pour cesser ce hoquet, j'ai réappris à  faire ce point d'Amour, je l'ai mieux observé, j'ai démultiplié mon attention, j'ai ouvert plus grand encore mon coeur.
Ce jour, à coeur de moi, j'ai intégré ce nouveau point et,  Ô Amour Inconditionnel, je te définis comme t'a décrit si justement 
Femme Sacrée Divina  le 4 mai  2017  : 

Il y a des moments où je perds pieds..
Ces sortes de moments où toutes mes certitudes s'effondrent, s'effritent comme du plâtre séché,
laissant place à un doute et à malaise profond...

Je ne sais pas comment faire, je ne sais plus comment être...
Je décide d'accueillir, je décide de respirer et de donner de la place à cet inconfort émotionnel en moi
Je décide de ne rien faire et de laisser ce brouhaha m'accompagner partout où je vais, partout où je suis
Je m'ouvre à ces parts d'ombres en moi, non réglées qui refont surface au moment où je croyais pourtant me sentir au mieux...
Tout est aléatoire, tout est de passage, toute certitude peut devenir incertitude, 
tout savoir peut devenir toute ignorance, tout amour peut être et disparaître...

C'est cela l'Amour de Soi, un Amour sans condition, sans restriction, sans faux-semblant, sans décorum....
Je Suis Tout Cela à la Fois -Je suis -Namasté
नमस्ते 

Après quelques jours de flottement, j'ai accueilli, j'ai respiré et j'ai donné de la place à l'inconfort émotionnel en moi. Les mots de Femme Divina sont devenus miens. Je ne me bats plus, je laisse venir par vagues le brouhaha, je le laisse m'accompagner partout où le choc ressurgit, partout où je vais, partout où je suis. Je m'ouvre à ces restes de parts d'ombre non encore réglées, en moi.
Elles refont surface ?  
OK ! 
Je les enveloppe d'Amour, je les offre à Flamme Violette : "Ô Flamme Violette transmute ces ombres en Lumière, Lumière, Lumière" ...  Et,  l'Amour de Soi, l'Amour sans condition,  celui que je peux donner à mon Être à tout instant, même lorsqu'il danse sur la corde raide de vieille peur, est là, est réellement conscientisé à coeur de moi, cette fin de mois de mai 2017.

Mes bénédictions vont à Internet pour les écrits vers lesquels me guident Anges, Archanges, Moi-multidimensionnel, Âme. Je vais juste au bon endroit, juste en cet endroit où je trouve réponse à mes questions muettes et à mes demandes pures et nettes d'Aide au Ciel. 
J'apprends à danser à la mode de Sénèque : « La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » 
Je plagies le texte de
 Gillian 


En étant humaine, j’ai accepté l’île de la division.
Je suis assise sur une tranche du gâteau humain et je pense que c’est le monde – 
et je ne réalise pas que je suis entourée de tous côtés par tout ce que je ne trouve pas en moi-même

oui, en Vérité, je prends conscience que si je m'assieds juste au bout de ma part de gâteau, juste à coeur du gâteau, je suis à coeur de toutes les autres parts du gâteau, je suis le coeur du gateau entier, et tout est en moi, je suis Un avec la Création ...

Comment m'étonner en ayant fait  toutes ces vérités Un avec moi, en les laissant danser en mental, lui échapper, puis revenir en sa zone de Reliance, en ma Conscience ... comment m'étonner des peintures venues sous pinceau ce mois de mai  puisqu'elles me confirment ce que je vibre déjà ...

J'AI LA CLEF DU PORTAIL DE LA JOIE  !

au portail de la joieLe portail de la Joie apparaît ce 4 mai.
Ecce Homo  avance, pacifié, vers lui.
Il vibre, je vibre,
Il ouvre son coeur, j'ouvre mon coeur,
Et, soudain, une vague nous traverse,
Une vague  dépose mille fleurs en Coeur de nous,
Fleurs de Joie, d'Amour, de Paix,
Fleurs de Compassion, de Liberté,
Fleurs d'Ecoute, de Confiance, de Conscience, 
Fleurs d'Amour Inconditionnel !

De l'autre côté du portail
Le pays de la Joie est,
Le pays des mille fleurs est !
Toi seul, Ecce Homo
Toi seul a les clefs pour franchir son seuil ...

Voilà, tu l'as franchi !
Peinture  me le révèle ce 19 mai 2017,j'ai la clef
Affranchi de tes peurs, de mes peurs,
Tu t'ouvres, je m'ouvres,
Tu t'offres à l'Infini, je m'offres à l'Infini,
Et l'Infini nous répond,
Descendent sur moi les vibrations de  mon Moi Supérieur,
Ma tâche d'Âme s'affirme,
Mon Cristal d'Âme se déploie,
Il s'ancre en Nouvelle Terre,
Il s'ouvre sur le nouveau chemin de Gaïa
En ma pinéale, mon Âme est pur Cristal
En mon coeur,  mon Enfant Intérieur se libère,
Lavé des derniers miasmes qui le tenaient prisonnier,
Il dessine des Trois
3 de l'enfant intérieur,
3 de ma communication Vérité, Fluidité,
3 de l'Aum, de l'Homme, de Ecce Homo que j'accueille !

Tempête agite et défait les peurs,
Tempête ouvre le Ciel aux Vibrations de Moi-mutidimensionnel,
Tempête magnifie les éclats lumineux de Cristal-Âme
Tempête révèle Lumière d'Âme,
Toutes les énergies Reiki de" Sei He Ki " sont assemblées ...

En lettres d’Or je recopie "la prière pour Unir la Terre et le Ciel "de Caroline Faget.
Je savoure « la Particule de Vie qui n’en finit pas de se déployer » ,
je suis totalement en phase avec toutes les prises de conscience que chante cette prière
jusqu’au point du "Miracle de l’Eternel » …

« Je crois à la Terre et au Ciel
Je crois en Moi et en l’Eternel
Je suis une Particule de Vie
Qui n’en finit jamais de se déployer.
Chaque jour je prends Conscience
Que je porte en Moi la Terre et le Ciel,
L’Harmonie et l’Abondance,
L’Amour et la Lumière.
Je suis issu(e) de l’Union Sacrée entre la Terre et le Ciel.
Je suis le « Miracle de l’Eternel

mavag