Banniere

                                                                      

1° octobre 2017

De conscience en Conscience

C'est en 1998, que j'ai découvert mon thème astral et la traduction de ses symboles par l'astrologue amie qui l'avait monté  ... J'ai été éblouie par tout ce qu'elle a raconté de ma vie, ce qu'elle voyait, les mots qu'elle pouvait me donner pour étayer mon ressenti du moment, fort agité par un Pluton navigant en mon Ascendant ... et je vous y ai remarqué, toi Vénus si réservée et toi belle planète Mars ... parce que vous étiez remarquables.thème

La traduction de l'astrologue amie m'a aidée à ressentir  votre chamaillis gravé là, sur l'image de mon thème. Que faites-vous toutes deux implantées, aux jour et heure de ma naissance, de part et d'autre de mon Milieu de Ciel  ???
J'avoue que l'image de vos pauses astrales m'a hypnotisée.
Un temps j'ai pensé simplement c'est OK...  jusqu'à ce que d'autres éléments viennent me  relancer, chacun à leur manière : mots ou peintures, mots  ou maux .
Puis, sans autre forme d'interrogations ou de ressentis sur vous deux, la Vie a continué son chemin jusqu'à ce que

 

le 22 mars 2002, comme une pièce de théâtre, pour ma conscience qui continue à s’éveiller,  brigadier vient frapper ses trois coups dans mon cœur. Point de spectateur, sinon la peintre, le silence, l'encens qui brûle et diffuse son odeur, la flamme de la bougie qui éclaire mes ombres. J'entre dans les coulisses de mon théâtre intérieur pour produire ma toile ...
Le décor immuable, un décor rituel, est planté : mur protégé par son vynil, feuille de papier contre lui punaisée aux quatre angles, à portée de ma vue, les tubes de gouache étalés sur le meuble, à portée de ma main, les brosses et,  l'eau, élément vital, essentiel, pour diluer le tout.
Je suis prête à déposer le message de Messager Peinture sur la feuille blanche.

conception

Un premier artiste lévite sur scène. Cœur mauve-noir descend du haut du décor, se positionne là, en surplomb, entre Ciel et Terre, et s'immobilise.
Il paraît lourd, pesant et bizarrement très serein.  Plus un mouvement, plus un souffle. Le public-peintre se fige devant lui et l'accompagne dans son attente.

De la coulisse une autre artiste, vêtue d'un  costume "lettre de l'alphabet" de la même couleur mauve-noir, entre sur scène en sautillant. Belle Y prend place côté cour, côté cœur. Mon pinceau dessine ses deux branches nettement tendues vers le ciel. Je la ressens en équilibre fragile sur sa jambe unique. Son installation semble s'achever quand ...

Décidément le costume" lettre de l'alphabet" couleur mauve-noir est à la mode ce soir ...
Majuscule T, revêtue de la sorte, s'avance côté jardin. En dépit de la même constitution d'unijambiste que Y, son état d'éclopé ne semble guère avoir de prise sur lui. T porte beau. La supériorité de sa position par rapport à celle de sa comparse le convainc de sa puissance et ses branches jouant le grand écart, lui offrent à croire en un balancier sécurisant, en un ancrage excellent .

C'est quand les trois acteurs sont en place, que la volute d'énergie, dynamique, aux chaudes teintes jaunes et vertes, s'installe en tournoyant sur le milieu de la scène.
Décrochée du ciel, point encore posée sur terre, elle se tient prête.
Les trois acteurs vont-ils se lancer en elle ?
Vont-ils être aspirés par elle ?
Ma main, tout à coup, est emportée par des jets noirs, par des jets mauves. Ils sortent des lettres, ils jaillissent de cœur mauve noir, ils emportent Y, T, Cœur vers le milieu du tableau, là où la spirale les appelle. Les vibrations s'achèvent avant leur fusion.
La toile est finie,

Ce jour, tout fut léger, sans heurt. Moi, l'artiste-peintre, j'ai regardé le rideau se lever sur mon spectacle-peinture. J'ai été spectateur d'une pièce que jouaient, à grande distance de moi, des acteurs non connus : deux lettres et un cœur.
En cette fin de création, le spectacle est pièce sans écho sur ma zone émotionnelle. J'ai peint, j'ai regardé, j'ai écouté .... Je suis restée cool.
Cette pièce de ma vie, sur feuille blanche, je l'ai peinte, calmement, lentement, sans en entendre son sens. Marie Perret, en réponse à ma question : "qu'ai-je peint là  ?", sans hésitation,la nommera  "Conception".
J'ai laissé dormir peinture. J'ai agréé l'idée de "conception", l'idée d'une rencontre d'un spermatozoïde et d'un ovule  qui me concerne mais  je n'ai su tirer d'autres messages de cette peinture jusqu'à ce que ... en ce 24 mai 2005, alors que, pour la première fois,  Cancer s'infiltre en mon corps de manière virulente (Que veut-il ? Quel message dois-je entendre de lui ?) Messager-Peinture m'offre en réponse, une nouvelle création.

Boule chaudronsculée par l'idée de Cancer en ma vie, je passe un long temps à peindre une coupe orange aux formes rondes. La caresse de pinceau sur la feuille crée vibrations en mon Hara, en ma zone de créativité, m'apaise. Ce même effleurement de pinceau, crée la pomme d'un magnifique vert-émeraude. Déposée en lieu et place de ce qui aurait pu être  lie, elle irradie et mêle ses vibrations à celles de la coupe.
Je n'ai pas le temps d'analyser  l'envers du décor , de savoir si dans l'ordinaire de ma vie je saurais vibrer cette Beauté, que pinceau a fait naître, car voici le bas-fond, le cœur de ma vie émotionnelle de cette année 2005, qui s'installe en surplomb de Pomme d'Amour.

Bas-fond est trois Êtres interprétant :
- juste au-dessus de la Pomme, yeux tournés vers le Ciel, un ciel sourd à ses suppliques, mère qui pleure son impuissance à changer ce qui l'entoure ... ceux qui l'entourent ...
- positionné juste au-dessus, semblant la dominer, père, bouche ronde, ouverte, lance cris et colères, joue les matamores. Je le ressens sous pinceau,
-  tout en haut, observatrice aux yeux clos,  me voici enfermée en ma peur d'être Moi. Mon cœur, en ce moment-là, est aussi  triste et fermé que mon visage.
A la fin de la création, j'ose espérer en la sagesse de mon Âme, en sa capacité à m'ouvrir à autre chose qu'à ces guerres intestines ... en sa capacité à me donner la force de boire jusqu'à la lie-nectar, jusqu'à la pomme d'Harmonie ce breuvage amer et de me défaire de l'idée de la faute de l'autre comme cause de mes maux.

 

Je suis à la fin des traitements.
L'oncologue a écrit "rémission complète". Ma conscience s'est ouverte un pas plus loin. Carcinome en se retirant sait ma nouvelle prise de conscience.

Messager-Peinture la dépose sur feuille blanche le 4 juin 2007.i am ready to go
"I am ready to go" est message de Mental, de ma zone émotionnelle bousculée qui laisse émerger cette sagesse. Je quitte Y et T en tant que mes ascendants, j'arrête de prendre la société comme bouc émissaire de mes maux. Je marche vers pomme  d'harmonie en ce Ciel si riche qui s'offre devant moi ... J'investis la nouvelle pièce. Je suis moi  toujours dans en mon  rôle d'observatrice, un moi plus élevé en le Ciel de ma conscience, l’œil. Je suis aussi moi en Y, la femme, l'épouse qui donne la main à l'homme T, mon époux . Nouveau miroir d'un couple, le couple marital.
Lui aussi sera à traverser.
Pour le franchir j'aurai à quitter les vieilles croyances, l'idée de la faute du mâle dominant, de la lourdeur paralysante de la société qui m'entoure et de la foi de mental en mon impuissance à me changer parce que  les autres ne changent pas.

 

 

Carcinome est revenu en 2012.
Une nouvelle rémission complète est reconnue par la médecine en 2015.
Et moi, j'entends enfin.
Je ne cherche plus en l'autre la raison de mon mal-être.
Je ressens, à cœur de moi, le sens du tableau "conception".
Aujourd'hui, en ce temps d'équinoxe 2017, je suis à ce niveau de conscience où je retrouve en cœur noir-violet ma vieille Âme sage. Elle connait les parties féminin et masculin forgées en ses passages sur Gaïa, en ces expériences humaines qu'elle a joyeusement vécu depuis des éons. Elle sait Mental-spirale.
Elle a médité sur mes chers concepteurs en cette vie, chère mère Y, cher père T. Vous fûtes le premier miroir parfait de moi à traverser.
Elle a médité sur mon couple humain, sur moi femme Y, sur  mon époux, homme T. Il est le second miroir parfait de moi à traverser.
Nous voici Âme, Y et T, au fond du chaudron là où Pomme lumineuse s'offre à la part Femme Sacrée en moi, à la part Homme Sacré en moi.
Âme, sereine continue à jouer la pièce qui est celle de son/mon Projet de Venue sur Terre, son/mon  Projet de Vie.

mariage sacréCe 27 août 2017, vous êtes chers Y et T installés là.
Toi Y, belle Vénus tournée vers le spirituel en ta maison 9, tu es un superbe Cristal ancré en Gaïa,
Toi T, beau Mars tu t'es ancré en Ciel, en un Ecce Homo solide.
Pendant ces deux années écoulées depuis 2015,  mental émotionnel a lavé ses scories, écouté mon corps qui me guide sagement, donné confiance à Mars et en Vénus.
Il peuvent se rejoindre en ce Milieu du Ciel.
La Porte a été franchie par mes deux parts d'Être conçu en 1946.
Lavés de leurs vieilles scories, ils se rejoignent avant, en, au-delà de cette porte.

Spirale a ouvert  conscience
Spirale l'a amenée en Conscience ...

Spirale continue la Route vers CONSCIENCE ...
CONSCIENCE ...
CONSCIENCE ...
Ainsi fut-il ! AINSI SOIT-IL ! Ainsi sera-t-il !

mavag