Pénélope a attendu de longues années le retour d’Ulysse. 
Comme elle, jours et nuits, j’ai fait, j’ai défait ma tapisserie en attente d’un tel retour.
J’ai créé mes points. D’abord, ils furent points de croix, points de souffrance, points d’injustice, points de faute de l’autre, points de jugement, points de malheur de soi … jusqu’au jour où Cancer et chimio associés ont si puissamment oeuvré que de point de croix je n’ai plus souhaité user, et que de mal-habile en mal-adresse je suis entrée dans la confection d’un nouveau point, d’un point d’Amour jusqu’à atteindre le point d’Amour Inconditionnel …
Aujourd’hui, mon Être chemine relié, équilibré en ses parties féminin et masculin mais si je sais Ulysse revenu, ma tapisserie n’est pas tout à fait achevée …
Ainsi, ce mois de mai 2017, se sont manifestés, se sont entrechoqués, en moi, de vieux regards, de vieux comportements sur et en ma vie. Le vieux point que je croyais transmuté, celui abandonné en conscience en ces années 2005 lors du premier cancer, celui qui vibrait au diapason de l’écartèlement de moi … de la mise en croix de moi par cher ego … du mal équilibre « matériel et spirituel » en moi, revenait-il sous aiguille ?
La panique n’est plus ma réponse.
Néanmoins, jusqu’à ces jours qui sont, Ego a pu installer en moi un mal-être, un brouillard qui a gêné ma couture. Je me suis mise à hoqueter mon point d’Amour, l’unique point libérateur. Pour cesser ce hoquet, j’ai réappris à  faire ce point d’Amour, je l’ai mieux observé, j’ai démultiplié mon attention, j’ai ouvert plus grand encore mon coeur.
Ce jour, à coeur de moi, j’ai intégré ce nouveau point et,  Ô Amour Inconditionnel, je te définis comme t’a décrit si justement Femme Sacrée Divina  le 4 mai  2017  :

Il y a des moments où je perds pieds..
Ces sortes de moments où toutes mes certitudes s’effondrent, s’effritent comme du plâtre séché,
laissant place à un doute et à malaise profond…

Je ne sais pas comment faire, je ne sais plus comment être…
Je décide d’accueillir, je décide de respirer et de donner de la place à cet inconfort émotionnel en moi
Je décide de ne rien faire et de laisser ce brouhaha m’accompagner partout où je vais, partout où je suis
Je m’ouvre à ces parts d’ombres en moi, non réglées qui refont surface au moment où je croyais pourtant me sentir au mieux…
Tout est aléatoire, tout est de passage, toute certitude peut devenir incertitude, 
tout savoir peut devenir toute ignorance, tout amour peut être et disparaître…

C’est cela l’Amour de Soi, un Amour sans condition, sans restriction, sans faux-semblant, sans décorum….
Je Suis Tout Cela à la Fois -Je suis -Namasté नमस्ते

Après quelques jours de flottement, j’ai accueilli, j’ai respiré et j’ai donné de la place à l’inconfort émotionnel en moi. Les mots de Femme Divina sont devenus miens. Je ne me bats plus, je laisse venir par vagues le brouhaha, je le laisse m’accompagner partout où le choc ressurgit, partout où je vais, partout où je suis. Je m’ouvre à ces restes de parts d’ombre non encore réglées, en moi.
Elles refont surface ?
OK ! 
Je les enveloppe d’Amour, je les offre à Flamme Violette : « Ô Flamme Violette transmute ces ombres en Lumière, Lumière, Lumière » …  Et,  l’Amour de Soi, l’Amour sans condition,  celui que je peux donner à mon Être à tout instant, même lorsqu’il danse sur la corde raide de vieille peur, est là, est réellement conscientisé à coeur de moi, cette fin de mois de mai 2017.

Mes bénédictions vont à Internet pour les écrits vers lesquels me guident Anges, Archanges, Moi-multidimensionnel, Âme. Je vais juste au bon endroit, juste en cet endroit où je trouve réponse à mes questions muettes et à mes demandes pures et nettes d’Aide au Ciel. 
J’apprends à danser à la mode de Sénèque : « La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie » 
Je plagies le texte de Gillian

En étant humaine, j’ai accepté l’île de la division.
Je suis assise sur une tranche du gâteau humain et je pense que c’est le monde – 
et je ne réalise pas que je suis entourée de tous côtés par tout ce que je ne trouve pas en moi-même
.

oui, en Vérité, je prends conscience que si je m’assieds juste au bout de ma part de gâteau, juste à coeur du gâteau, je suis à coeur de toutes les autres parts du gâteau, je suis le coeur du gateau entier, et tout est en moi, je suis Un avec la Création …

Comment m’étonner en ayant fait  toutes ces vérités Un avec moi, en les laissant danser en mental, lui échapper, puis revenir en sa zone de Reliance, en ma Conscience … comment m’étonner des peintures venues sous pinceau ce mois de mai  puisqu’elles me confirment ce que je vibre déjà …

J’AI LA CLEF DU PORTAIL DE LA JOIE  !

Le portail de la Joie apparaît ce 4 mai.
Ecce Homo  avance, pacifié, vers lui.
Il vibre, je vibre,
Il ouvre son coeur, j’ouvre mon coeur,
Et, soudain, une vague nous traverse,
Une vague  dépose mille fleurs en Coeur de nous,
Fleurs de Joie, d’Amour, de Paix,
Fleurs de Compassion, de Liberté,
Fleurs d’Ecoute, de Confiance, de Conscience,
Fleurs d’Amour Inconditionnel !

De l’autre côté du portail
Le pays de la Joie est,
Le pays des mille fleurs est !
Toi seul, Ecce Homo
Toi seul a les clefs pour franchir son seuil …

Voilà, tu l’as franchi !
Peinture  me le révèle ce 19 mai 2017,
Affranchi de tes peurs, de mes peurs,
Tu t’ouvres, je m’ouvres,
Tu t’offres à l’Infini, je m’offres à l’Infini,
Et l’Infini nous répond,
Descendent sur moi les vibrations de  mon Moi Supérieur,
Ma tâche d’Âme s’affirme,
Mon Cristal d’Âme se déploie,
Il s’ancre en Nouvelle Terre,
Il s’ouvre sur le nouveau chemin de Gaïa
En ma pinéale, mon Âme est pur Cristal
En mon coeur,  mon Enfant Intérieur se libère,
Lavé des derniers miasmes qui le tenaient prisonnier,
Il dessine des Trois
3 de l’enfant intérieur,
3 de ma communication Vérité, Fluidité,
3 de l’Aum, de l’Homme, de Ecce Homo que j’accueille !

Tempête agite et défait les peurs,
Tempête ouvre le Ciel aux Vibrations de Moi-mutidimensionnel,
Tempête magnifie les éclats lumineux de Cristal-Âme
Tempête révèle Lumière d’Âme,
Toutes les énergies Reiki de » Sei He Ki  » sont assemblées …

En lettres d’Or je recopie « la prière pour Unir la Terre et le Ciel « de Caroline Faget.
Je savoure « la Particule de Vie qui n’en finit pas de se déployer » ,
je suis totalement en phase avec toutes les prises de conscience que chante cette prière
jusqu’au point du « Miracle de l’Eternel » …

« Je crois à la Terre et au Ciel
Je crois en Moi et en l’Eternel
Je suis une Particule de Vie
Qui n’en finit jamais de se déployer.
Chaque jour je prends Conscience
Que je porte en Moi la Terre et le Ciel,
L’Harmonie et l’Abondance,
L’Amour et la Lumière.
Je suis issu(e) de l’Union Sacrée entre la Terre et le Ciel.
Je suis le « Miracle de l’Eternel